Moshé Feldenkrais


En tant de physicien nucléaire, ingénieur et sportif passionné (une des premières ceintures noires de judo en France) Moshé Feldenkrais (1904-1984) était avant tout un visionnaire du mouvement.

moshe1Né à Slawuta (en son temps en Russie, actuellement en Ukraine) dans une famille juive, il partit à l’âge de 14 ans en direction de la Palestine pour pouvoir se construire une existence digne de ce nom avec des personnes partageant les mêmes idées. Dès son plus jeune âge, il sut transformer des conditions de vie difficiles en un processus permanent d’apprentissage.

A la fin des années 40 (!), Moshé Feldenkrais décrivit la capacité de changement par l’expérimentation en tant qu’élément fondamental de ce qu’on appelle à présent la plasticité du cerveau. Une capacité humaine qui permet le renouvellement continu du mouvement dans le système nerveux. Ses conclusions ont été reconnues entre-temps par les résultats scientifiques actuels, en particulier dans le domaine de la physiologie neuronale.

Des accidents de sport, après lesquels les médecins lui donnèrent peu d’espoir de pouvoir un jour de nouveau bouger sans douleurs, incitèrent Moshé Feldenkrais à aller à la découverte de son comportement de mouvement. Il se mit à l’étudier, utilisant aussi bien son expérience des arts martiaux que ses acquis scientifiques. Il puisa également dans des sources très diverses comme la recherche évolutionnaire et comportementale, les sciences cognitives, la médecine, la psychologie, la pédagogie, l’anthropologie et la théorie des systèmes.

Ses observations personnelles le motivèrent à mettre au point, au cours de recherches tout au long de sa vie, la Méthode Feldenkrais®. Sa compréhension du mouvement en tant que fondement de toute action humaine donne un cadre qui montre que notre vie est un champ d’apprentissage ininterrompu.

Il a réussi – et c’est peut-être là son plus grand mérite – à établir un lien entre une abstraction scientifique et une pratique que chacun peut expérimenter à son rythme.

 Apprendre à se connaître soi-même me paraît être la chose la plus importante qu’un être humain puisse faire pour soi. Moshé Feldenkrais

Fin 2015, Christian Buckard a écrit la biographie « Moshé Feldenkrais » dans laquelle il donne un aperçu passionnant de « l’homme derrière la méthode » (ici).

Mark Reese, élève et ami de longue date de Moshé Feldenkrais, a écrit sur une période de deux décennies une biographie très complète de l’œuvre de Moshé Feldenkrais (ici).